ZONES
pointille
filet haut
Actus & Bonus Nouveautes A_paraitre Catalogue A_propos Newsletter Contact

Suivez notre actualité sur :

Facebook   Twitter


  bt ok  

pointille


Parution :01/12/2016

Format 240 x 165 mm
Pages : 1008
Prix : 28 euros
ISBN : 2-355-22088-3


barre
 
Auteur Presse Bonus Lire_ligne
filet article

Au centre de ce récit chronologique : la sujétion, mais aussi la résistance et les combats – comme le promet le titre choisi, emprunté à Victor Hugo, Les Luttes et les rêves. L’auteure partage cette évidence qui n’en fut pas une : les subalternes aussi font l’histoire. (…) Mais il y a, dans Les Luttes et les rêves une originalité inscrite dès les premières pages : cette histoire populaire dépasse les frontières de l’Hexagone. Elle se déroule autant en Guyane qu’en Indochine, à Hanoï qu’à Madagascar. Julie Clarini, Le Mondes des livres 16/12/2016


Exit Louis XIV et sa cour, Napoléon et son bicorne, Charles de Gaulle et son appel du 18 juin, Michelle Zancarini-Fournel nous propose une toute autre histoire, celle des dominés, des classes populaires des minorités. Elle fait revivre les paysans, le petit peuple des villes, les femmes, les Juifs et autres « damnés de la Terre ». Nécessairement partiel, le propos n’en est pas moins riche, et vient compléter le puzzle des histoires de France plus souvent mises en avant, celles des élites.Chloé Rébillard, Sciences Humaines 02/02/2017


~~Avec son Histoire populaire de la France, Michelle Zancarini-Fournel propose une relecture de nos mythes et réintroduit les voix des dominés dans la construction de notre pays. Une somme aussi magistrale qu'accessible. [...] Tout ce que les réactionnaires appellent de leurs sinistres vœux – la vénération aveugle des grands hommes, des origines mythifiées et de la grandeur passée de la France – est rayée dans cette Histoire populaire, au profit d’une vision plus juste, précise et généreuse de la manière dont le pays s’est construit depuis le siècle de Louis XIV.Jean-Marie Durand, Les Inrocks 07/12/2016


Alors que les politiques n’ont que le mot « peuple » à la bouche, dans un contexte de tensions sociales où la montée du populisme nourrit tous les débats et toutes les frayeurs, c’est peu dire que le livre de Michelle Zancarini-Fournel fait du bien. Son « Histoire populaire de la France de 1685 à nos jours » couvre, sur près de 1000 pages, trois siècles qu’elle raconte du point de vue de ceux qui ont fait l’Histoire par en bas, qui l’ont faite contre et qui ont été longtemps tenus à l’écart des livres d’histoire.Frédéric Bas et Stéphane Bou, Marianne 17/02/2017


Pour explorer, et surtout faire revivre, des silhouettes oubliées, celles des petites gens qui ne sont souvent évoquées que dans les archives judiciaires ou policières. (…) Ce livre d’histoire sociale, qui est aussi politique et économique, se lit comme le grand roman des « gens d’n bas ». Adossée aux travaux les plus récents, enrichie de sources inédites et de témoignages, cette magistrale étude n’a pas choisi l’angle le plus facile. (…) En mille pages, l’historienne relève le défi de presque tout brasser, faisant revivre celles et ceux dont Michelet disait qu’ils n’avaient pas d’histoire.Gilles Heuré, Télérama 18/02/2017


 baseline 
   mentions légales - plan du site - © éditions La Découverte, 2007