Les sentiers de l’utopie


À la fois récit de voyage et documentaire fictionnel, ce livre-film propose un périple réel et imaginaire, une exploration lancée à la découverte de formes de vie postcapitalistes.
Pendant près d’un an, Isabelle Fremeaux et John Jordan sont partis sur les routes européennes, à la rencontre de celles et ceux qui ont choisi, ici et maintenant, de vivre autrement. Ils ont partagé d’autres manières d’aimer et de manger, de produire et d’échanger, de décider des choses ensemble et de se rebeller.
Depuis un « Camp Climat » installé illégalement aux abords de l’aéroport d’Heathrow jusqu’à un hameau squatté par des punks cévenols, en passant par une école anarchiste gérée par ses propres élèves, une communauté agricole anglaise à très faible impact écologique, des usines occupées en Serbie, un collectif pratiquant l’amour libre dans une ancienne base de la Stasi ou une femre ayant aboli la propriété privée, ils ont découvert des Utopies bien vivantes dans ces interstices invisibles du système.
De cette expérience a émergé Les Sentiers de l’Utopie. Le texte est un récit captivant, qui raconte la vie de chaque communauté, ses pratiques et son histoire. Le film, un docu-fiction tourné pendant le voyage, se présente comme un road-movie poétique situé dans l’avenir. Les personnages et les lieux circulent du livre au film et, pas à pas, laissent deviner, dans la brèche du présent, les scintillements d’un autre avenir possible.

John Jordan est un artiste activiste.

Isabelle Fremeaux est Maître de Conférences en Media et Cultural Studies à Birkbeck College-University of London.

Ensemble ils ont co-fondé le collectif The Laboratory of Insurrectionary Imagination : www.utopias.eu

 

Ce titre est maintenant disponible au format poche aux Éditions La Découverte.

ISBN 9782355220340
Parution
Nb de pages 318
Dimensions 135 x 198 mm

Extraits Presse

Durant sept mois, en 2007-2008, à bord d’un camion, nos globetrotters mi anarchistes, mi écologistes, mais tout entier activistes, ont sillonné des alternatives au capitalisme, des lieux européens où engagement et autogestion se partagent. À Marinaleda, village de 3000 âmes, une sorte de municipalisme libertaire cher Murray Bookchin est en route. À Zrenjanin, en Serbie, les ouvriers ont repris le contrôle de leurs usines. Le tour d’Europe passe par Christiania à Copenhague, Cravirola dans l’Aude ou Zegg en Allemagne où l’on remet en cause l’amour et la sexualité. Autant de projets qui s’attaquent à ce que chacun croit être le nœud godien social. Un carnet de voyage aussi ahurissant qu’instructif sur les micro révolutions en Europe. On ressort de ce livre avec des piles rechargées, un peu confus de vivre si loin de nos utopies.

CG - Silence - 01/09/2011

Sobre récit de voyage, ce livre-film au format insolite retrace plusieurs mois de pérégrinations en Europe et la visite, souvent fascinée, d’une dizaine de lieux de vie « alternatifs ». Les auteurs vont vivre chacune de ces « utopies réalisées », questionner inlassablement, s’enthousiasmer ou émettre des doutes. Un récit stimulant qui, avec l’appui de nombreuses références et d’un film illustratif, invite à soutenir ces expériences et communautés – comme l’école anarchiste Paideia, la ferme autogérée de Cravirola ou la « libre ville » danoise Christiania – et même, pourquoi pas, à s’y mettre soi-même, à l’instar des auteurs, qui ont quitté leur appartement de Londres pour acquérir des terres collectives en France.

Benjamin Calle - Le Monde diplomatique - 01/09/2011

Voilà un livre qui n’est pas comme les autres, encastrant un film dans sa couverture à l’italienne, mêlant des photos inspirées et un texte qui est à la fois histoire, journalisme, réflexion… Cela s’appelle Les Sentiers de l’utopie.

John Jordan et Isabelle Frémeaux, qui ont créé en Angleterre le Laboratory of Insurrectionary Imagination (« laboratoire de l’insurrection imaginative »), y racontent un voyage de sept mois dans dix lieux d’utopie. Ils nous font découvrir un anarchisme, comment dire, « aimable », au sens d’une expérience ou d’une personne que l’on peut aimer. Eh bien oui, cette école anti-autoritaire en Espagne, ces activistes du camp climat en Angleterre, cette communauté agricolo-radiophonique de France, cette usine autogérée de Serbie cherchent, et réussissent, à créer, dans un mode collectif anti-autoritaire, une façon de vivre aimable.

Hervé Kempf - Le Monde des livres - 25/02/2011

Dans le livre-film Les Sentiers de l’utopie, une chercheuse et un artiste racontent leur périple européen à la recherche de sociétés parallèles, où se réinventent des manières de vivre, à rebours du système productiviste et individualiste.

Jean-Marie Durand - Les Inrocks - 23/02/2011

Table des matières

Note aux lecteurs et aux spectateurs
Camp Climat
Landmatters
Paideia
Marinaleda
Can Masdeu
La Vieille Valette
Cravirola
Longo maï
Zrenjanin
ZEGG
Christiania
Abeilles et archipels
Post-scriptum
Remerciements
Notes

Vidéo