Être forêts

Habiter des territoires en lutte

Depuis une dizaine d’années, que ce soit dans les bois de Sivens, à Notre-Dame-des-Landes, à Bure ou dans les Cévennes, il est évident qu’il se passe quelque chose du côté de la forêt. Certains ont commencé à habiter ces espaces, avec la détermination de sortir du monde mortifère de l’économie. Un tout autre rapport au monde s’y bâtit, à l’opposé de cette science militaire qu’est l’aménagement du territoire – ici contre un barrage, là contre un aéroport, ou une extraction de biomasse.
Ce n’est pas qu’une affaire locale : les paysans du Guerrero au Mexique se battent depuis plus de dix ans pour libérer leurs forêts des exploitants, les trappeurs du peuple cri du Canada défendent la forêt boréale de Broadback contre la déforestation, les Penan de Bornéo s’arment de sarbacanes contre les compagnies de plantation de palmiers à huile… Partout des luttes résonnent de cette même idée : la forêt n’est pas une réserve de biosphère ou un puits de carbone.
La forêt, c’est un peuple qui s’insurge. Nous sommes allés à la rencontre de ces forêts et de celles et ceux qui les défendent. Nous y avons découvert des continents innombrables, des sentiers inédits, des êtres ingouvernables. Toute une géographie depuis laquelle il était possible, enfin, de respirer.

Jean-Baptiste Vidalou, bâtisseur en pierre sèche et agrégé de philosophie, vit actuellement en Occitanie.

 

 

Version Papier 14 €
Version Numérique 9,99 €
ISBN 9782355221170
ISBN numérique 9782355221187
Parution
Nb de pages 144
Dimensions 140 x 205 mm

Actualités

Extraits Presse

Dans Être forêts – Habiter des territoires en lutte (Zones, 2017), Jean-Baptiste Vidalou livre une vision revigorante de toutes ces luttes qui ont la « détermination de sortir du monde mortifère de l’économie ». Pour tenter d’habiter cette Terre meurtrie, pour l’habiter vraiment, avec ses tripes et sa sensibilité.

CQFD - 06/02/2018

C’est un petit livre vert au titre énigmatique paru à la fin de l’année 2017, avec pour sous-titre « Habiter des territoires en lutte ». Dans cet essai, aussi vif qu’original, Jean-Baptiste Vidalou, qui se présente comme « un bâtisseur en pierre sèche et agrégé de philosophie », part d’un constat indéniable : de Notre-Dame-des-Landes à Sivens en passant par Bure ou encore Poligny, de nombreuses luttes écologiques contre ce que les zadistes appellent les « grands projets inutiles » utilisent de plus en plus souvent la symbolique des forêts. Cabanes dans les arbres, occupation des bois, sentiers de résistance… : pour l’auteur, « la forêt n’est pas une réserve de biosphère ou un puits de carbone, mais un peuple qui s’insurge ».

La Vie - 02/07/2018

Essai engagé et vif.

Ève Charrin - Marianne - 26/01/2018

Table des matières

Là où on vit, là où on lutte  Un pays pas commes les autres
Petite histoire de carte
Des frictions de terrain
Bienvenue dans le parc !
Généalogie de l’aménagement du territoire
Le ravage des comptes
Les physiocrates et la guerre aux communaux
Tout ce qui est solide doit être liquidé
Calcul total
De la castramétation à la logistique
Les forêts contre le bois-énergie
Un dehors rejoignable
Rrecours aux forêts, faire sécession
Le nouveau nomos de la terre
Phénoménologie d’une infrastructure
Mystique de l’interconnexion
Le monde ou la cybernétique
La forêt déborde.