Le président des ultra-riches

Chronique du mépris de classe dans la politique d’Emmanuel Macron


« Macron, c’est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après Le Président des riches, les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d’enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France.
Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », les auteurs documentent la réalité d’un projet politique profondément inégalitaire. Loin d’avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux. Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l’ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l’exit tax, pérennisation du crédit d’impôt pour les entreprises… Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique.
Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l’entourage, ce livre fait la chronique édifiante d’une guerre de classe menée depuis le cœur de ce qui s’apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle.

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot sont sociologues et anciens directeurs de recherche au CNRS.

 

 

Version Papier 14 €
Version Numérique 10,99 €
ISBN 9782355221286
ISBN numérique 9782355221408
Parution
Nb de pages 176
Dimensions 140 x 205 mm

Actualités

Extraits Presse

Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, sociologues, publient ces jours Le Président des ultra-riches. Une arme critique à l’heure du grand débat national et alors que le mouvement des « gilets jaunes » sonne comme « une première alerte sérieuse pour l’oligarchie au pouvoir ».

Amélie Quentel - Les Inrockuptibles - 23/01/2019

Le storytelling médiatico-politique a voulu en faire un ovni politique, sans passif. Les deux sociologues affirment, au contraire, que la manière d’être et de gouverner du Président est très liée au milieu dans lequel il évolue : celui du pouvoir et de l’argent.

Simon Blin - Libération - 24/01/2019

Cette enquête démontre « par des moyens sociologiques, en croisant le contenu de sa politique sociale et économique avec sa trajectoire sociobiographique et le maillage oligarchique de son pouvoir » qu’Emmanuel Macron est bel et bien le président des ultra-riches. Si chaque mesure politique prise depuis son élection pourrait, plus ou moins, être défendue isolément et avec une mauvaise fois certaine, celle-ci ne résiste pas à l’étude de l’ensemble qui trahit une claire volonté d’enrichir les très riches aux dépens des plus pauvres et ne laisse aucun doute sur la réalité de cette guerre de classes. La mise en lumière des faits et gestes, leur interconnexion est cruelle. Le vernis soudain s’effrite. Ne reste plus qu’à puiser dans cette mine d’arguments irréfutables et chiffrés pour empêcher les traditionnels éléments de langage de le reconstituer.

Bibliothèque Fahrenheit 451 - 24/01/2019

C’est un portrait au vitriol du président français Emmanuel Macron et du projet politique qui est prétendument le sien depuis qu’il a accédé aux plus hautes fonctions de la République française. Il est signé de quatre mains désormais bien connues, celles du couple de sociologues français Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Ceux-ci n’en sont pas à leur coup d’essai : après avoir publié en 2010 une enquête sur la France d’en haut de Nicolas Sarkozy dans Le président des riches, ils récidivent en brossant à gros traits le système de réseaux, de soutiens, de lieux de pouvoir d’Emmanuel Macron dans Le président des ultra-riches. La comparaison des deux titres suffit à indiquer qu’à huit ans d’intervalle, de leur point de vue, le sommet de l’État français est plus que jamais devenu le repaire des intérêts des plus fortunés.

Mathieu Colinet - Le Soir - 13/02/2019

Parmi les premiers intellectuels à aller à la rencontre des gilets jaunes, les sociologues Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon leur proposent, à travers leur nouveau livre, des armes de combat idéologique contre le président des ultra-riches. […] Bref et incisif, d’une écriture fluide, ce livre de combat n’en est pas moins rigoureux. Il dissèque avec minutie la politique économique d’Emmanuel Macron, entamée en tant que conseiller puis ministre, accélérée après sa prise de pouvoir. […] Un petit bijou !

Dominique Sicot - L'Humanité dimanche - 31/01/2019

Sociologues, spécialistes de la bourgeoisie et de l’oligarchie françaises, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot publient une chronique sociale de la France de M. Emmanuel Macron. Leur synthèse jette une lumière crue sur le mépris de classe d’un président mal élu et sur l’accaparement du pouvoir par une caste — deux détonateurs du soulèvement français.

Le Monde diplomatique - 01/02/2019

Dans « Le président des ultra-riches », Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon dissèquent les dessous financiers de l’actuel pouvoir exécutif français. Pour la sociologue, la symbolique du macronisme est plus que jamais celle des classes dominantes.

Richard Werly - Le Temps - 09/02/2019

Mélangeant sans complexe science et polémique, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot explorent les « connivences oligarchiques » du président de la République.

Antoine Peillon - La Croix - 14/02/2019

Des mêmes auteurs